• Sania Mirza

    La joueuse Sania Mirza, avait déjà marqué l'histoire du jeu en devenant la première indienne à remporter un tournoi WTA et à se classer dans le top 30 mondial. Au classement de double publié le lundi 13 avril 2015, elle était n°1 mondiale. C'est historique pour son pays.

    Le journaliste de  L'équipe Frédéric Bernès en a fait un article qu'il a choisi de titrer d'un sinistre "Z'avez pas eu Mirza". La référence à la chanson de Nino Ferrer est évidente. La seule modification est la suppression phonétique du /v/ pour que "vu" devienne "eu". L'identification est ainsi quasiment complète.

    Le titre de l'article puise donc sa force évocatrice dans une comparaison avec un chien qui va "rendre fou" son maître, qui est traité de "sale bête" et qui est qualifié de "satané" (ce sont les mots de la chanson)! Pour évoquer les succès d'une tenniswoman, c'est radical et dangereux.

    Le texte de l'article semble être admiratif et élogieux. Mais chapeautées d'un tel titre, quel crédit accorder à toutes ces paillettes? On pourrait presque imaginer que le journaliste n'a pas pleuré de joie à l'annonce des exploits de Sania.

    Ci-dessous, captures d'écran du site de L'équipe

    Sania Mirza   Sania Mirza


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :